Accueil du site > Sante > Prévention et traitement > Appendicite aiguë : ce qu’il faut savoir avant de se faire (...)

Appendicite aiguë : ce qu’il faut savoir avant de se faire opérer

En principe, l’inflammation de l’appendice ou crise d’appendicite aiguë nécessite une intervention chirurgicale, quel que soit le stade de la maladie. Voici ce que vous devez savoir avant de vous faire opérer.

Comment reconnaître l’appendicite aiguë ?

L’appendicite aiguë résulte de l’inflammation de l’appendice, cet organe situé au début du côlon, dans le système digestif. Les symptômes de la maladie peuvent varier d’un patient à un autre et selon le stade de la maladie. Certes, il y a des signes généraux comme les douleurs sur la partie droite du bas ventre que l’on appelle scientifiquement fosse iliaque, les nausées suivies ou non de vomissement, les épisodes de constipation et enfin, une faible fièvre. Si l’inflammation s’aggrave, le patient peut insupporter certaines positions susceptibles de soumettre l’appendice à une pression (position assise, par exemple).

Que faire en cas de crise d’appendicite aiguë ?

Dès que des signes douteux se présentent, il est impératif de voir un médecin car le diagnostic de la maladie est assez subtile, seule une échographie de l’abdomen permet de déterminer s’il s’agit d’une inflammation de l’appendice ou non. Si le diagnostic indique qu’il y a effectivement un cas d’appendicite chez vous, il faudra vous préparer psychologiquement à subir une opération. Notons que l’intervention chirurgicale en vue d’une ablation de l’appendice se fait très peu de temps après le diagnostic car l’appendicectomie relève d’une urgence. En attendant, le médecin vous prescrira des antalgiques afin de calmer les douleurs et d’autres médicaments pour faire passer la fièvre, le cas échéant.

Comment se passe l’opération ?

L’intervention chirurgicale se fait sous anesthésie locale, de ce fait, une hospitalisation de deux jours à une semaine est nécessaire. Par ailleurs, si l’inflammation s’avère plus grave et que l’appendice présente un abcès, par exemple, l’opération se fera sous anesthésie générale. Pour les fils de sutures, il appartient au médecin de choisir entre les fils résorbables ou non. Dans le deuxième cas, le fil sera enlevé dans les 7 à 10 jours après l’opération. Généralement, l’ablation de l’appendice ne donne pas suite à des complications mais en cas de doute, surtout de retour chez vous, n’hésitez pas à consulter votre chirurgien.

Quelques recommandations post-opératoires

Les bains sont formellement interdits au moins dans les 15 jours qui suivent l’opération car la plaie est encore assez fragile. En revanche, vous pouvez prendre une douche dès le 3ème jour post-opératoire en évitant la suture. De même, l’exposition de la plaie au soleil est à proscrire jusqu’à un an après l’intervention afin d’éviter une pigmentation de la lésion. Par ailleurs, la reprise des activités quotidiennes peut se faire au bout de 2 semaines si elles ne nécessitent pas d’effort physiques particuliers et 1 mois après pour le travail nécessitant un effort. Quoi qu’il en soit, il faut éviter autant que possible les activités qui sollicitent les muscles abdominaux pendant près d’un an.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL