Accueil du site > Sante > Grossesse > Santé du bébé > Bébé et vaccination

Bébé et vaccination

La vaccination consiste à vaincre le mal par le mal. Une piqûre sur la cuisse, sur le bras, des cris , des larmes, ce rituel terrorise parfois les jeunes mamans. Cependant, des milliers d’enfants dans le monde ont été sauvés par le vaccin. Un conseil donc pour les mamans, il faut tenir le coup car il s’agit d’un excellent moyen pour protéger votre enfant.

Les principaux vaccins

Le vaccin sert de protection pour le bébé contre les maladies. Certains sont obligatoires tandis que d’autres sont fortement recommandés par les médecins. Avant la naissance de bébé, il doit se faire vacciner contre la tuberculose. Il s’agit du BCG. Ce vaccin n’est plus obligatoire en France, mais conseillé pour les enfants qui vivent dans les zones à risque. Sur ses 2 mois, le bébé reçoit son deuxième vaccin dont le DTCaPHib, hépatite B et pneumocoque. Celui-ci est administré pour lutter contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, l’haemophilus influenzae, l’hépatite B, la coqueluche et contre le pneumocoque. Il doit se faire en trois phases avec un intervalle d’un mois. Pour les mères atteintes du virus VIH Sida, le vaccin contre l’hépatite B doit se faire dès la naissance. Il est vrai que celui contre la coqueluche n’est pas obligatoire, mais il est recommandé suite à la gravité de cette maladie. Au sixième mois, ce sera au tour du vaccin contre la grippe A. La première dose du ROR contre la rougeole, l’oreillon et la rubéole est programmée à l’âge de 12 mois sans oublier le rappel de l’antipneumocoque et le vaccin contre la méningite. Et vers 16 à 18 mois, il faut effectuer le rappel du DTCaPHib. La plupart de ces vaccins nécessitent des rappels, pour assurer une bonne immunité contre les maladies, dont une bonne partie reste encore incurable.

Mise en garde et effets secondaires des vaccins

Certains vaccins peuvent créer des allergies chez les nourrissons. En cas de problème, il faut aviser les médecins et ils prendront les mesures adéquates surtout concernant les rappels. Après la vaccination, il se peut que bébé ait de la fièvre. Pour soulager le bout de chou, il suffit de lui donner un antithermique. Dans le cas où la fièvre persiste, il est nécessaire de lui administrer des médicaments antifiévreux. Il se peut aussi que la partie du corps vaccinée se mette à rougir et présente un léger gonflement. Cette réaction se présente lors des injections sous-cutanées. Il ne faut pas s’alarmer, car le pédiatre trouvera sans le moindre problème le produit à appliquer pour soulager ces maux. À noter qu’il existe deux types de vaccin dont celui à germes entiers tués et le cellulaire. Le premier type est souvent source de malaises, mais il est prescrit en France à cause de sa capacité à assurer une immunité durable. Les parents ont tendance à se méfier quant à l’efficacité des vaccins et leur nécessité. Mais actuellement, l’intérêt de la vaccination vient d’être conforté suite à un résultat constaté. En effet, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des produits de Santé a révélé que le vaccin contre l’hépatite B est bien toléré par les nourrissons et aucun effet secondaire néfaste de point de vue neurologique n’a été trouvé.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL