Accueil du site > Sante > Grossesse > Santé du bébé > Décoder le langage du bébé

Décoder le langage du bébé

Comprendre le langage du bébé n’est pas chose facile. Cette période se situe entre le sixième et le dix-huitième mois, notamment aux environs des neuf premiers mois où le nourrisson entame le passage des gazouillis aux premières syllabes. C’est après seulement que l’enfant sera capable de constituer des mots en utilisant deux syllabes dont les plus belles à entendre sont les “papa” et “mama”. Au stade où l’enfant est âgé d’un à un an et demi c’est-à-dire au dix-huitième mois, celui-ci sera apte à prononcer aux alentours de 6 à 8 mots, et c’est tout à fait normal, car ce laps de temps coïncide avec l’apprentissage de la marche et que les acquisitions se font tour à tour. Néanmoins, décoder le langage du bébé est tout à fait possible.

Décoder le langage du bébé : quelques mots avec beaucoup de gestes

Même si le bébé n’a pas encore la langue bien pendue aux environs de 12 mois, sa compréhension est tout à fait au point, car tout ce qu’une grande personne dit, il le saisit. Comme quoi à l’appel de son nom, il réagit instantanément ou à la demande de quelque chose, il la montre ou il la cherche carrément. Cela démontre que comprendre un bébé n’est pas seulement l’apanage des mots et des sons, mais également des gestes plus qu’indispensables pour décrypter les besoins du nourrisson. Dans ce cas précis, interpréter le langage d’une petite fille ou d’un petit garçon passe par l’observation de ses attitudes. Pour aller de l’avant dans cette direction, il est conseillé de continuer à parler à son bout de chou, car plus il y a un dialogue, plus l’enfant enregistre et apprend en se familiarisant avec les mots qu’ils prononceront le moment venu.

Décoder le langage du bébé : observations et concordance

Le vrai langage de l’enfant arrive seulement au huitième mois où les babillages et gazouillis cèdent la place aux premières bribes. Ce nouvel aspect de langage qualifié de “secret” par le psychologue David Lewis est constitué par un véritable répertoire de gesticules et d’expressions qu’à priori la maman doit s’efforcer de décoder. En gros, ce langage silencieux est plutôt destiné aux yeux qu’aux oreilles. Ce langage non verbal minutieux et significatif pour l’enfant est une communication complète dans les moindres détails de ses sentiments et besoins exprimés. Par conséquent, les parents sont invités à saisir et à répondre d’une manière la plus adéquate. Ce mode d’échange est qualifié par Julien Cohen-Solal de “concordance”. Enfin, décoder le langage du bébé n’est pas suffisant sans mentionner la relation privilégiée qui existe entre la mère et son enfant. Dans cette catégorie, il est utile de parler du phénomène qu’est l’empathie qui veut ressentir avec où seule la maman a la faculté de s’identifier à son enfant et de comprendre "du dedans" ses besoins et ses sentiments. Cette situation peut se traduire par les émotions que ressentent les personnes adultes vis-à-vis de l’enfant et que vice-versa, la progéniture reste en alerte à tous les mouvements corporels de ses parents tels l’intonation de la voix, la mimique ou encore la tension musculaire. En quelques mots, on peut dire que le bébé et l’adulte se trouvent sur une même longueur d’onde émotionnelle.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL