Accueil du site > Sante > Grossesse > Santé de la maman > Dépression et grossesse

Dépression et grossesse

La grossesse est un moment de joie pour toute la famille qui attend avec impatience l’arrivée d’un nouveau membre. Mais la période de gestation n’est pas seulement cela, surtout pour la mère, elle est souvent accompagnée d’une succession de stress, d’inquiétude, ce qui conduit souvent à une dépression. Pourtant, il faut souligner que la dépression, pendant la grossesse, peut devenir dangereuse non seulement pour l’enfant, mais elle peut aussi compromettre la santé de la mère.

Les facteurs de la dépression durant la grossesse

Les causes de la dépression peuvent être variées, il peut s’agir premièrement de la rapide transmutation hormonale due à la présence de l’enfant, ce qui va conduire à un changement d’humeur. La dépression peut être aussi relative au changement du niveau de la composition chimique dans le cerveau. Cet état d’esprit durant la grossesse peut être aussi occasionné par l’existence d’antécédents familiaux dépressifs. Autres raisons, il se peut que la femme souffre d’un problème psychologique ou émotionnel qui peut être dû par exemple à un problème financier, des disputes ou troubles entre époux, problème relationnel ou sexuel, un décès dans la famille, une précédente fausse couche. La solitude durant la période ou durant un certain moment de la grossesse pourrait être une raison de plus qui a mené à une dépression.

Conséquence de la dépression sur le bébé durant la grossesse

D’après une étude américaine, les femmes enceintes qui souffrent une dépression auront dans la plupart des cas, des enfants qui rencontreront des troubles de sommeil à leur naissance. Car, il se trouve que certaines hormones du stress tel le cortisol peuvent entrainer la défectuosité de certaines zones cérébrales de l’enfant, entrainant ainsi les problèmes de sommeil ou de la faim. En tout cas, le trouble de sommeil chez le bébé ne doit pas normalement excéder les 30 mois. Mais il y a un autre problème un peu plus grave, le bébé qui va naitre peut aussi devenir dépressif si sa mère l’a été durant la grossesse. Autre conséquence, les femmes enceintes déprimées peuvent donner naissance à un nouveau-né prématuré. Ce qui laisse à penser que la dépression de la mère durant une certaine période de la grossesse aura une conséquence importante sur le comportement de l’enfant.

Le traitement durant la grossesse

Pour diminuer la dépression, dès l’apparition des symptômes (tels le manque d’appétit, la tristesse constante, le manque de sommeil, les vomissements fréquents, manque d’énergie) la première chose que vous devez faire est de consulter votre médecin ou gynécologue. Il pourrait être vital pour le bien de l’enfant ainsi que pour sa mère de faire un traitement psychologique le plutôt possible. La mère peut par exemple suivre des séances de psychothérapie, c’est bénéfique aussi bien pour la mère que pour le bébé. Il y a également les médicaments antidépresseurs que les médecins prescrivent souvent pour éliminer la dépression chez la mère. Mais attention, ne prenez jamais un médicament sans l’autorisation de votre gynécologue. En parallèle à tout cela, il faut que vous pensiez au bien-être de votre enfant, en essayant de vous positiver le moral, essayez de penser à une vie heureuse avec le bébé qui ne va pas tarder de venir.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL