Accueil du site > Sante > Sexualité > Problèmes et maladies sexuelles > L’amour sans les MST, c’est d’autant plus de plaisir (...)

L’amour sans les MST, c’est d’autant plus de plaisir !

Envie de câlins, de folies, de nouveautés, pourquoi pas mais sans mettre votre santé en danger ! Notamment lorsque l’on sait que toutes les heures, une femme devient stérile à cause d’une maladie sexuellement transmissible et qu’il y a actuellement 100 000 à 150 000 séropositifs en France. Donc la première nuit d’amour doit se faire avec préservatif, ou ne doit pas avoir lieu !

Voici les principales MST que vous êtes susceptibles d’attraper si vous dérogez à la règle :

- l’herpès génital : une sensation de brûlure suivie de l’apparition de petites vésicules boursoufflées au niveau des organes génitaux, tels sont les symptômes de cette MST. Cette maladie peut se transmettre par un simple contact et peut donc ainsi contaminer votre partenaire. Le préservatif est efficace contre sa transmission si les lésions n’apparaissent que sur les organes génitaux. Si elles sont présentes sur le haut des cuisses ou sur les fesses, il est préférable de se passer de câlins. Bien que maintenant, l’herpès génital se soigne bien, il peut être plus dangereux sur une femme enceinte car la maladie peut contaminer le bébé.
- Les condylomes : il s’agit de l’apparition de lésions non douloureuses et pas toujours visibles à l’œil nu, au niveau des organes génitaux externes ou internes (vagin). Lorsqu’un sujet est porteur de cette maladie, son partenaire doit automatiquement être examiné car c’est une maladie extrêmement contagieuse. Il est recommandé de se soumettre régulièrement à des frottis gynécologiques, car lorsque cette maladie est invisible à l’œil, le frottis est le seul moyen de la détecter.
- La chlamydiose : elle touche généralement les femmes de moins de 25 ans, et peut être occasionnée par des pertes vaginales inhabituelles, des démangeaisons ou des brûlures en urinant. Chez l’homme elle se manifeste par un écoulement de la verge et parfois une sensation désagréable en urinant. Cette maladie se soigne avec des antibiotiques, et si les symptômes vous paraissent minimes, n’hésitez pas à consulter un médecin car l’infection non soigné peut gagner les trompes avec un risque de stérilité.
- La syphilis : c’est une sorte de petit bouton large de 0,5 à 2 cm qui peut apparaitre selon les pratiques sexuelles au niveau de la bouche ou de l’anus. Même si cette bactérie s’en va au bout de 8 jours environ, il est préférable de la traiter car même si la bactérie n’est plus visible, elle continue d’évoluer et ne cessera de réapparaitre.
- La gonococcie : Autrefois appelée la chaude-pisse, cette maladie touche principalement les hommes. Elle se manifeste par des brulures en urinant et des écoulements purulents, et quand le partenaire est contaminé, il ressent ces mêmes symptômes. Chez la femme, cette MST non soignée peut provoquer une infection des trompes et altérer sa fécondité. Un homme atteint de cette maladie doit donc prévenir sa partenaire.

Même si votre partenaire se dit en bonne santé, lors des premiers rapports sexuels, ne faites jamais trop confiance. On n’est jamais suû de rien, d’autant plus qu’une personne infectée n’est pas forcément au courant qu’elle est contaminée par une MST. Et si vous soupçonnez le moindre symptôme inhabituel, n’attendez pas que cela empire avant de consulter un médecin.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL