Accueil du site > Sante > Sexualité > Contraception > L’histoire de la contraception ?

L’histoire de la contraception ?

La contraception fait partie des diverses politiques de contrôle de naissance. L’Organisation mondiale de la santé la désigne comme étant le recours à des vecteurs, des dispositifs, des méthodes ainsi que des procédures visant à diminuer la probabilité de conception voire même à l’éviter. La contraception englobe uniquement des formules épisodiques et révocables.

Histoire de la contraception : De l’Antiquité à Malthus

La première forme de contraception fut pratiquée vers 1600 avant Jésus-Christ chez les Mésopotamiens. Ce fut le premier procédé intra-utérin inventé par les femmes. Elle consistait alors, à l’époque, à introduire dans le fond du vagin des pierres ovales choisies avec minutie.

En Égypte, à la même époque, des papyrus révèlent que des méthodes contraceptives avaient été inventées pour limiter le surpeuplement et les menaces de famine. D’ailleurs, outre les recettes à base d’excréments de crocodile, de natron, de gomme arabique et de miel… les Égyptiens ont été ceux qui ont inventé le concept des préservatifs. Les premiers préservatifs masculins étaient confectionnés avec des intestins d’animaux de petite taille. Vers le 2e siècle après Jésus-Christ, du côté des Araméennes, le rabbin préconisait la « moukh ». Il consiste à placer une éponge dans le vagin afin d’empêcher l’entrée du sperme dans l’utérus.

Entre le 11e et le 15e siècle, plusieurs recettes et croyances contraceptives ont été pratiquées. Ainsi, pour ne pas tomber enceintes, les femmes devaient :

- simplement craché trois fois dans la bouche d’une grenouille.
- brûler un déchet de choux et l’éteindre dans le sang des règles.
- porter une ceinture faite de poils d’oreilles de mulet.
- boire l’urine d’un animal stérile.
- placer sur la vulve un talisman fait d’excrément d’éléphant mêlé au lait de jument.

Histoire de la contraception : jusqu’au 19e siècle

Le contrôle de naissance est devenu une affaire d’État au début du 19e siècle lorsque Thomas Malthus a prouvé que le taux de naissance dépassait de loin le taux de subsistance. La pratique fut alors adoptée dans le monde avec différentes finalités et différents moyens. C’est ainsi que, dans un but de baisser la fécondité, certains pays ont opté pour la contraception forcée, l’avortement volontaire ou involontaire, la stérilisation contrainte, la politique de l’enfant unique. Une méthode de contrôle qui s’est pré pondéré jusqu’au 20e siècle en Chine et en Inde. D’autres pays ont opté pour la solution de planning familial et la scolarisation des femmes dans le but d’augmenter la durée de leur célibat. En effet, au cœur des 20es siècles, force est de constater que la hausse de l’éducation des femmes est une méthode efficace de réduction de la natalité.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL