L’implant

L’implant répondant également à l’appellation scientifique d’implant contraceptif hormonal fait partie des méthodes de contraception sous-cutanées. Au même titre que tout autre procédé visant à empêcher la fécondation et la grossesse, il constitue un moyen réversible et temporaire de contraception féminin. L’implant contraceptif féminin existe sur le marché depuis 20 ans.

L’implant contraceptif hormonal

L’implant contraceptif hormonal féminin est un dispositif de contraception sous-cutanée. Il s’agit petit bâtonnet de 2 mm de diamètre et de 4 cm de longueur qui est implanté sous la peau. Plus précisément, il est implanté sous anesthésie locale dans la partie interne du bras gauche si la femme est droitière et dans celui de droit si celle-ci est gauchère. L’implantation étant une opération chirurgicale, elle doit être effectuée par un médecin ou une sage-femme spécialisés.

L’implant est notamment préconisé dans cinq cas notamment si la patiente :

- présente des allergies dues à d’autres méthodes contraception notamment le stérilet ou la pilule.
- est accro au tabac.
- a subit plusieurs échecs de contraception.
- a effectué des interruptions volontaires de grossesse à répétition.
- présente des conditions de santé particulières qui ne rendent pas favorable le recours à la pilule contraceptive.

Par ailleurs, la majorité des femmes peuvent avoir recours l’implant. Il est pratique, efficace et ne peut souffrir d’un oubli et d’une quelconque faute d’inattention.

Rôle et action de l’implant

L’implant hormonal, comme son nom l’indique, contient de la progestérone. Lorsqu’il sera inséré sous la peau, les orifices microscopiques qui se dilatent à la chaleur du corps vont délivrer en contenu dans le sang cette hormone progestative. Les hormones dans le sang étant alors perçues comme le cerveau comme étant un signe de la grossesse, l’ovulation de la femme est stoppée. En effet, l’implant a pour rôle direct de bloquer l’ovulation. Notons qu’il faut attendre 24 heures après l’implantation pour avoir des rapports sexuels. L’implant n’est actif qu’au-delà de ce délai.

L’implant contraceptif hormonal a un triple rôle contraceptif :

- il bloque l’ovulation,
- il rend la glaire cervicale épaisse ne permettant pas au spermatozoïde d’enter dans le col de l’utérus,
- il réduit la paroi de l’endomètre la rendant ainsi impropre à une éventuelle nidation

De cette manière, il peut empêcher la patiente de tomber enceinte pendant une durée de trois ans maximum. Mais la durée peut varier d’une personne à une autre. L’implant peut être retiré à tout moment si la patiente décide d’avoir un bébé. Le retrait s’effectue également de façon chirurgicale c’est-à-dire par un médecin spécialisé et sous anesthésie locale.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL