La fausse couche

La fausse couche désigne l’interruption involontaire de la grossesse c’est-à-dire de façon naturelle, on peut également l’appeler « avortement spontané ». Elle se produit en général au cours des deux premiers semestres de la grossesse. Les causes pouvant entrainer l’interruption de la grossesse peuvent être variés, mais les symptômes sont souvent les mêmes.

Quelles sont les causes d’une fausse couche ?

L’anormalité au niveau du développement de l’embryon est, dans la majorité des cas, la cause de la fausse couche, mais il peut également s’agir d’une anomalie au niveau du col de l’utérus qui reste ouvert en permanence à chaque contraction. L’infection de la muqueuse utérine peut aussi entrainer l’interruption spontanée de la grossesse. Les constatations ont également établi que la taille de l’utérus peut également jouer un rôle important sur le développement de l’embryon, car en fait, un utérus de petite taille est souvent origine de la malformation de l’embryon. À part cela d’autres problèmes relatifs aux hormones sécrétées par le corps de la femme enceinte, peuvent aussi amener à la fausse couche.

Quels sont les symptômes d’une fausse couche ?

Il est très important d’identifier les symptômes de la fausse couche, car on ne sait pas s’il existe encore des chances pour qu’on puisse l’éviter. Voici les signes cliniques qui annoncent souvent une interruption spontanée de la grossesse : une douleur persistante au niveau du bas du dos ou au niveau des reins ou encore au niveau du ventre ce qui est dû aux contractions de l’utérus, des pertes rouges vif ou brunes, des crampes, nausées, étourdissements, pertes des eaux, des saignements qui proviennent du vagin. Si l’un de ces symptômes apparaît, cela ne va pas obligatoirement dire que le malheur est arrivé, il peut s’agir d’une fausse alerte, mais il ne peut pas aussi ne pas l’être. C’est-à-dire que dès que l’un de ces signes surgit au moment de la grossesse, vous devrez impérativement vous rendre à l’hôpital. Il se pourrait que le gynécologue vous recommande de bien vous reposer pendant un certain temps (quelques jours ou semaines), de diminuer vos activités pour que les symptômes disparaissent, si par chance ils vont vraiment disparaître, ou va encore conduire à une fausse couche.

Comment éviter une fausse couche ?

La perte d’un enfant est toujours douloureuse pour les parents, il existe des moyens pour éviter que cela arrive. D’après les gynécologues la prise de vitamine B9 par la femme enceinte peut diminuer les risques de malformation du fœtus, notamment du tube neural. Pendant la grossesse, la consommation d’alcool est déconseillée. Il est impérativement interdit de fumer pendant les neuf mois pour l’intérêt de l’enfant. Il faut diminuer les activités, cela ne veut pas dire de rester couché tout le temps. Bien évidemment, il ne faut pas pratiquer des sports violents. Il est aussi important de suivre des séances de kinésithérapie pour apprendre à se relaxer, car le stress peut aussi favoriser les risques d’une fausse couche. Si vous suivez ces conseils, vous ne faites que diminuer les risques, mais vous ne pouvez pas encore dire que la fausse couche ne pourra plus vous atteindre.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL