Accueil du site > Sante > Grossesse > Santé du bébé > La place de la céréale ou farine dans l’alimentation du (...)

La place de la céréale ou farine dans l’alimentation du bébé

Les céréales et les farines figurent dans l’alimentation de bébé. On l’introduit le plus fréquemment dans les habitudes alimentaires à partir du troisième mois. Appelés farine infantile, ceux-ci proviennent essentiellement des grains de céréales comme le blé, le riz, le maïs, le seigle ou encore l’avoine. Mais il y a aussi des faines infantiles issues de racines ou de tubercules, à savoir respectivement le manioc (tapioca) et la pomme de terre.

Céréales et farines : un aliment diversifié et complet

Généralement, toutes les farines sont riches en fer, mais il faut cependant noter qu’ils ne sont pas identiques et ne sont pas de la même qualité. La farine de céréales est le plus répandue et très utilisée dans l’alimentation du bébé. Elle est très calorique et riche en amidon, mais est par conséquent pauvre en lipide, en protéine, en minéral et en vitamine. Les farines de racines ou de tubercules sont peu utilisées et pourtant, elles sont riches en amidon. Ce n’est pas un hasard si le tapioca est la meilleure des farines infantiles. Toutefois, il faut savoir que l’utilisation de farine issue des céréales comme le blé, le seigle, l’orge et de l’avoine n’est pas conseillée avant le sixième mois de la nouaison du fait que ces derniers contiennent une protéine appelée « gluten ». Le gliadine, une fraction allergisante peut entraîner des accidents de sensibilisation de la muqueuse intestinale chez le bébé.

La préparation de la céréale peut se faire en deux façons : délayée dans un biberon, ou présentée dans une assiette sous forme de bouillie. Selon les farines, la cuisson diffère aussi. Sur le marché, on peut y trouver des farines non cuites comme la crème de céréale, la plus connue est celle du maïs, la maïzena. Leur cuisson nécessite au moins 15 minutes. Pour les farines précuites, il est recommandé de bouillir à feux doux pendant 5 à 10 minutes après les avoir délayés dans un liquide froid. Les farines instantanées qu’on retrouve dans les rayons alimentation pour bébé et présenter dans des paquets en carton ne nécessitent pas de cuisson préalable, mais leur valeur nutritive est plus légère que celle de la farine non cuite.

Céréales et farines : les intégrer dans l’alimentation du bébé

Les pédiatres préconisent l’introduction des farines vers 3 ou 4 mois, mais en petite quantité étant donnée les laits modernes ou artificiels suffisent largement jusqu’à son cinquième mois. Évitez la surdose, car une trop grande quantité de farine par jour peut entraîner des troubles digestifs chez le bébé, voir une obésité ultérieure. Ainsi, un bébé 3 à 6 mois peut prendre une bouillie de céréale à base de riz ou de maïs sans gluten. Vers son sixième mois, il peut manger les céréales avec gluten. On peut trouver ces deniers dans des produits à base de lait deuxième âge avec 7% de céréale.

Actuellement, de plus en plus de parents utilisent des farines ou céréales instantanées. Certes, les farines infantiles présentées dans des paquets en carton apportent un certain bienfait chez le bébé, mais toutefois, il est impératif de bien lire l’étiquette avant l’achat. Cette étiquette mentionne tout ce que les parents doivent savoir : « déjà sucré », « sans gluten », « sans protéine », etc.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL