Accueil du site > Beaute > Esthetique > Chirurgie des seins > La réduction mammaire

La réduction mammaire

La réduction mammaire a pour objectif de réduire le volume trop important de la poitrine, que l’on appelle hypertrophie mammaire. Cette déformation définit la taille de la poitrine, trop importante par rapport à la morphologie de la femme. Cet aspect plutôt anormal du volume de la poitrine entraîne des problèmes physiques et psychologiques.

Les principes de la réduction mammaire

Chez les femmes, l’intensité de l’hypertrophie mammaire est graduée, selon le volume des seins. L’hypertrophie mammaire est d’intensité 0 si le sujet a une poitrine normale ; ses seins ont un volume moyen compris entre 200 et 350 cm3. L’intensité de l’hypertrophie est modérée si le volume des seins est compris entre 600 et 800 cm3, assez importante pour des compris entre 800 et 1000 cm3 et très importante au-delà de 1000 cm3.

L’intervention de réduction mammaire

La réduction mammaire est faite chirurgicalement. L’intervention repose sur la suppression des excédents cutanés et l’élimination d’une partie de la glande mammaire. L’enveloppe cutanée est ajustée à la glande restante puis remodelée pour obtenir le volume et la forme choisis par la patiente. L’opération est terminée par le repositionnement de l’aréole et du mamelon. L’intensité de l’hypertrophie définit les techniques chirurgicales à réaliser. La réduction mammaire comprend deux techniques chirurgicales, à savoir la technique verticale avec 2 cicatrices et la technique de l’ancre avec 3 cicatrices. Pour le traitement de l’hypertrophie et la ptôse modérée, le praticien utilise la technique verticale avec 2 cicatrices, dont l’une est, ronde est faite, autour de l’auréole et l’autre verticale sous l’auréole. Dans cette technique, les incisions sont plus invasives. La technique de l’ancre avec trois cicatrices est réalisée pour le traitement de l’hypertrophie et la ptôse importantes. Les cicatrices sont de forme ronde autour de l’auréole, verticale sous l’auréole et horizontale sous le sillon mammaire. L’intervention chirurgicale est bouclée par la pose de pansement modelant, muni de bandes élastiques pour le tenir. La chirurgie de réduction mammaire est réalisée sous anesthésie générale et une hospitalisation de 24 heures est nécessaire. L’intervention chirurgicale dure entre 2 et 3 heures selon l’importance de l’hypertrophie.

Les suites opératoires d’une réduction mammaire

Des douleurs postopératoires peuvent être ressenties, mais ne sont ni de forte intensité, ni persistantes. La prise de médicaments antalgiques suffit à les dissiper. Par contre, jusqu’à ce que la cicatrisation soit complète, des sensations de gêne sont ressenties en levant les bras. Par ailleurs, il peut se former des ecchymoses et l’œdème qui disparaîtront progressivement. Dans le cas où les fils de suture ne sont pas résorbables, ils seront retirés entre 15e et le 20e jour suivant l’opération de réduction mammaire. Il est prescrit aux patientes de prendre une semaine à deux semaines de séjour de convalescence avant d’entreprendre les activités socioprofessionnelles quotidiennes. La pratique de sport ne peut se faire que dans 1 à 2 mois après les interventions chirurgicales.

Résultats.

En général, la chirurgie de la réduction mammaire donne de bons résultats. Le résultat est immédiat, mais l’aspect définitif doit attendre la fin de la cicatrisation. Après une chirurgie de la réduction mammaire, il est possible d’allaiter si le praticien n’a pas fait des incisions au niveau des canaux lactifères.




  • Coloration, soins des cheveux, astuces coiffure et photos de coupes de cheveux...

    COIFFURE
  • Découvrez les nouveaux parfums, les nouvelles tendances parfums. Quelle senteur vous séduira ? Parfum d’été, Parfum d’hiver, Parfum (...)

    PARFUMS
  • Soins du corps : Apprenez à prendre soin de vous, faite attention à votre corps. Des conseils pour se sentir bien et en (...)

    SOINS DU CORPS
  • Fière de votre corps mais pas assez, un dossier complet sur la chirurgie esthétique...

    ESTHETIQUE