Accueil du site > Sante > Psychologie > Heureuse en couple > La rivalité dans le couple : une réalité à comprendre

La rivalité dans le couple : une réalité à comprendre

Aujourd’hui, plus que jamais, les couples cherchent à établir une relation plus égalitaire. L’époque de la relation autoritaire est révolue ! Et pourtant, cela ne conduit pas toujours et forcément à des rapports pacifiés...

Rivalité dans le couple : évolution des relations conjugales

En deux générations, les relations conjugales ont beaucoup évolué. Aujourd’hui, la relation où l’homme et la femme jouent chacun un rôle social bien défini est passée à une relation où le partage est beaucoup plus important. Plus confuse qu’avant, la relation dans le couple met en jeu le rôle de chacun. La preuve, l’Ined ou l’Institut national d’études démographiques a constaté que la part des tâches domestiques prise en charge par l’homme augmente au même rythme que le pouvoir économique de la femme.

Ce qui revient à dire que l’implication de chacun dans les tâches domestiques serait étroitement liée aux écarts de revenu entre l’homme et la femme ! En fait, cette étude établit que le partage est plus fréquent quand les deux membres du couple gagnent à peu près autant, et qu’il est beaucoup moins évident quand ce n’est pas le cas. Aujourd’hui, l’homme autant que la femme peut changer des couches, planifier les prochaines vacances ou bien décider de la décoration de la chambre de bébé !

Rivalité dans le couple : envisager une relation plus complémentaire

Cette relation se manifeste de deux façons. Tout d’abord par une certaine vérification permanente si l’investissement de l’autre est équivalent au sien. Puis, comme les rôles sont interchangeables, chacun cherche à prouver qu’il est tout aussi efficace que l’autre. Vous vous querellez alors souvent devant les enfants, et souvent, pour rien. Comme si vous tombiez dans une dialectique bourreau-victime lorsque l’investissement de chacun est déséquilibré. Aussi, l’autre devient un adversaire, et n’est plus vu et considéré comme un partenaire, un amoureux. Résultat : plus d’insatisfaction et davantage d’attentes.

Bien entendu, revenir à la relation complémentaire est la solution idéale. Cela ne signifie pas revenir à un partage traditionnel, mais plutôt à se mettre d’accord sur quelques règles de la relation. À commencer par définir la place de chacun. Par exemple, vous vous chargez de vous occuper de l’organisation des vacances, tandis que votre chéri s’occupe des factures. Puis, en matière d’éducation, vous avez la possibilité de vous proposer en tant que parent « référent » cette semaine, et le rôle est inversé la semaine qui suit. Sachant que le parent « référent » est supposé décider si l’enfant a le droit de reprendre une part de gâteau ou de prendre son goûter plus tôt par exemple. Une façon d’apaiser un certain nombre de conflits quotidiens !




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL