Accueil du site > Sante > Grossesse > Santé du bébé > Le premier sourire de bébé

Le premier sourire de bébé

Le bébé est le champion du langage non verbal qui se voit sur son visage. Toutes sortes d’humeurs sont expressives sur la figure du nouveau-né. C’est d’ailleurs son seul arme pour attirer l’attention de son entourage. Quand il sollicite quelque chose ou quand il désapprouve un état, l’expression de son visage en dit long. C’est sa manière à lui de communiquer ses moindres plaisirs et dégoûts, sa peur ou encore sa joie. Mais le plus communicatif des moyens utilisés par bébé reste son sourire.

Des premiers sourires non intentionnels

Durant un mois et une semaine après sa naissance, le sourire que l’on trouve sur le visage du bébé n’est pas inné. Une attention particulière attire quand même l’entourage quand les petits bouts de choux tendent à sourire aux premiers jours durant leur sommeil. Pour expliquer cet état, il s’agit en fait d’un simple réflexe qui ne fait encore travailler les muscles du visage utiles à ce que nous appelons un véritable sourire qui implique des yeux rieurs. Par contre, un nourrisson en éveil sourit et cela se vérifie avec un véritable engouement de plaisir. Dans ce cas, on peut dire que ce genre de comportement du petit fripon qui montre un lien d’attachement et un jeu de séduction par rapport à sa maman par exemple est qualifié d’inné, c’est-à-dire qui vient du naturel. En tout cas, les véritables sourires intentionnels du bébé viennent à sa cinquième semaine.

Du sourire social sélectif au sourire significatif

Arrivé au stade de la cinquième semaine, le sourire du bébé est qualifié de franc : ses yeux se plissent, ses deux coins de lèvres se relèvent et son regard prend de l’éclat. À cette période, la fascination marque la vie enfantine. Le regard du nouveau-né de plus d’un mois est attiré par la cause de ce sourire. C’est le moment où il est capable d’identifier le pourquoi de ses marques de joie. Quelques semaines après, le sourire du bébé est provoqué par la forme qu’il fixe en premier lieu qu’il finit par être identifié tels les visages humains et les jouets. La plupart du temps, le nourrisson sourit instinctivement et sans distinction des personnes qu’il croise des yeux. C’est ce qu’on appelle un sourire social non sélectif. Une autre étape de développement du bébé est évidente au quatrième mois où il rit désormais comme une grande personne. Viennent alors les chatouilles, les bisous aux éclats de rire à stimulations sensorielles. À partir du sixième mois, le sourire de l’enfant est significatif pour lui, il est bien dans sa peau et il a la joie de vivre.

Un sourire pour un bel avenir

L’apprentissage de la vie du bébé passe avant tout par le partage et la communication avec ses parents. Pour bien l’accompagner dans cette longue route, il lui faut beaucoup d’encouragements de la part de son entourage. Cette aide utile est offerte par le climat affectif et chaleureux ainsi que l’environnement sécurisant qu’il trouvera dans le cercle familial. Assuré et confiant, l’enfant est prêt à découvrir le monde sans peur ni stress. Dans la majorité des situations, ce qui importe c’est la réponse à son appel que ce soit par des mots comme bonjour, des gestes ou tout simplement un sourire. Ce sourire qui a une valeur inestimable pour la construction et le développement du bien-être du bébé.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL