Accueil du site > Sante > Sexualité > Problèmes et maladies sexuelles > Les infections sexuellement transmissibles chez les femmes.

Les infections sexuellement transmissibles chez les femmes.

 : Nous allons voir dans cet article quelques types des maladies sexuellement transmissibles ainsi que les symptômes de la maladie chez les femmes.

L’infection sexuellement transmissible.

L’IST ou infection sexuellement transmissible sont des maladies ou infections qui se transmettent par un rapport sexuel c’est-à-dire un rapport vaginal ou anal ou encore bucco-génital. Mais parfois, elle se transmette par voie sanguine et par une mère à son enfant pendant la grossesse. Très rarement, certaines IST pourraient contaminer d’autres personnes en bonne santé, à l’aide des objets ou de la salive.

En général, l’IST se soigne facilement mais quand elles ne sont pas traitées, elles peuvent alors entraîner de graves complications, voire mortelles. Il est donc recommandé de consulter toujours un médecin lorsque les symptômes cités ci-dessous apparaissent, surtout s’ils persistent.

Symptômes de l’IST chez les femmes.

Il existe plusieurs types d’infection sexuellement transmissible. Il y a la trichomonase qui est une infection génitale transmise par l’acte sexuel et qui affecte généralement le vagin. C’est l’une des causes les plus fréquentes de pertes vaginales. Elle se présente par une perte désagréable jaunâtre et mousseuse ainsi qu’une irritation et une démangeaison. La chlamydiose est aussi l’une des maladies sexuellement transmissibles très courantes chez les femmes surtout chez les jeunes filles qui ont beaucoup de partenaires sexuels différents. Les symptômes apparaissent environ sept à vingt jours après le rapport sexuel : des douleurs dans le ventre, des pertes vaginales, des saignements vaginaux entre les règles et parfois une sensation de brûlure en urinant. Le chlamydiose et la blennorragie possèdent à peu près la même signe sauf pour ce dernier les règles pourraient devenir très douloureuses lorsque l’individu est atteint.

Quand à la syphilis, sa bactérie fait son action environ quatorze jours jusqu’à trois mois après un rapport sexuel non protégé avec une femme infectée. Elle se présente par l’apparition d’un chancre sur l’appareil génital et après, une sensation de grippe et une éruption sur le corps prennent place. Si la maladie n’est pas diagnostiquée, des fortes lésions pouvent apparaître au niveau de différents organes mais en général, sur la peau et au niveau de l’ossature. La syphilis pourrait même endommager le cerveau et entraîne la folie et la mort.

Quand à l’herpès, elle se manifeste par le gonflement des ganglions de l’aine, une sensation de grippe et des vésicules sur les organes génitaux ou la bouche. Pour le SIDA, il existe d’autres symptômes pour les femmes. A part les sueurs nocturnes, les signes de grippe, la perte de poids inexpliquée, les taches blanches à l’intérieur de la bouche et les taches violettes sur la peau, on peut citer les mycoses vaginales chroniques et le papillomavirus.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL