Accueil du site > Sante > Soins sante > Santé chez les femmes > Les infections vaginales fréquentes

Les infections vaginales fréquentes

Les infections vaginales sont fréquentes chez certaines femmes. On a découvert qu’environ 75 % des personnes sont victimes d’une infection vaginale et peuvent en souffrir de plus de « un »pendant une année. Parlons des infections vaginales et les bons gestes pour y faire face.

Les infections vaginales

Les infections vaginales sont vraiment ennuyeuses chez une femme. Celles-ci sont souvent liées à la vaginite, à une inflammation du vagin, et sont caractérisées par des pertes et des démangeaisons. Il existe plusieurs formes d’infections vaginales selon les différentes causes respectives. Mais les causes les plus courantes de la vaginite sont les infections à champignons (vaginite à Candida albicans), la vaginose bactérienne (causée par la bactérie Gardnerella vaginalis), la vaginite à Trichomonas (cette infection vaginale peut être transmise par contact sexuel), la dermatite de contact ou allergique (chimique).

La mycose vaginale est l’infection vaginale la plus fréquente chez la femme, et est provoquée par la prolifération de champignons, le candida Albicans. Ils se manifestent par des pertes vaginales blanchâtres comme du fromage cottage ou du lait caillé, des démangeaisons intenses, et parfois une sensation de brûlure au moment d’uriner. Toutefois, les infections à champignons ne sont pas vraiment graves, seulement, elles peuvent causer des douleurs et des démangeaisons.

La vaginose bactérienne est fréquemment causée par une bactérie désignée Gardnerella vaginalis. Il semble qu’elle n’est pas transmise par le partenaire sexuel. Elle présente souvent des pertes vaginales blanchâtres, grisâtres ou jaunâtres avec une mauvaise odeur qui devient plus forte après une relation sexuelle ou après nettoyage au savon. Il y a en plus des démangeaisons et sensations de brûlure, avec de légères rougeurs et gonflements du vagin ou de la vulve.

Conseils en cas d’infections vaginales

Les véritables causes de la vaginite ne peuvent être déterminée, qu’en se basant sur les symptômes ou l’examen physique. D’ailleurs, des tests de laboratoire se font avec un microscope pour diagnostiquer correctement les sécrétions vaginales. Les infections à champignons peuvent être traitées par une crème à appliquer, ou avec un comprimé sous forme de suppositoire que vous insérez dans le vagin. Des médicaments sous forme de crème peuvent s’appliquer sur la vulve pour soulager les démangeaisons extérieures. En tout cas, il vaut mieux demander les conseils des médecins. Sinon, veillez à respecter les règles d’hygiène suivantes : prenez un bain ou une douche régulièrement et asséchez bien la région des organes génitaux. Après une selle, essuyez-vous toujours de l’avant vers l’arrière, pour empêcher de transporter des bactéries de l’anus vers le vagin.

Évitez les aérosols d’hygiène féminine afin d’anticiper les réactions allergiques. Si vous ressentez le besoin d’en utiliser, modérez son application et évitez d’en introduire dans le vagin. Évitez la douche vaginale. N’utilisez pas les papiers hygiéniques colorés ou parfumés, les serviettes hygiéniques ou tampons et les bains moussants. N’oubliez pas d’enlever les tampons utilisés. Un tampon oublié, en tout ou en partie, peut causer des irritations.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL