Accueil du site > Sante > Tabagisme et santé > Les patches et les timbres

Les patches et les timbres

Les patches et timbres font partie des substituts nicotiniques utilisés lors d’envie d’arrêter de fumer. Comme tous les produits chimiques, ils présentent des avantages et des inconvénients.

Les patches et les timbres : les avantages

Par rapport aux autres substituts nicotiniques, les patches et les timbres sont plus facile à utiliser. On peut les acheter dans les pharmacies sans ordonnance. Ses formes en tissu autocollantes permettent de les coller directement sur la peau lisse et sèche comme le bras, cuisse, tronc, hanche, omoplate. Le patient doit le porter de 16 heures ou 24 heurs, en le collant le matin au réveil. Ils sont discrets et imperméables, ce qui permet au patient de prendre une douche sans souci de le protéger ou de le retirer. Ils présentent 3 dosages différents utilisés pendant 8 semaines à 3 mois. Le plus fort contient 21mg de nicotine, le moyen 14mg et le léger 7mg. En cas de manque, on peut augmenter le dosage en utilisant la gomme à mâcher ou la pastille à sucer. Ses fonctions sont assurées par sa forme, vu qu’il s’agit d’un pansement adhésif imbibé de la nicotine.

La nicotine dans la partie centrale est protégée par la partie externe qui empêche son évaporation. Puis la dernière partie adhésive permet la diffusion de nicotine dans l’organisme absorbée par la peau. Cette diffusion et constante et contrôlée par les polymères qui constituent le patch et le timbre. Le système transdermique est très efficace par rapport à la voie digestive dans l’absorption de la nicotine, car elle atteint directement le système sanguin. On peut dire que 95 % du médicament atteint la cellule à traiter, or dans le cas d’une voie orale, les substances médicamenteuses sont filtrées d’abord par le foie et cela diminue l’efficacité du médicament. Ils diminuent progressivement les quantités de nicotine dans l’organisme. Pendant 2 à 6 mois de traitement, on arrive même à diminuer de 21 mg à 5 mg par jour de nicotine dont le but consiste à supprimer la dépendance à la nicotine.

Les patches et les timbres : les inconvénients

Comme tous les produits chimiques, ils ont des inconvénients. Ils peuvent entraîner des démangeaisons et de brûlure dans son emplacement. Il faut le remplacer toutes les 24 heures pourtant, il peut entrainer de l’insomnie. En plus, si les symptômes de manque commencent à réagir, le patient est obligé de prendre d’autres substituts nicotiniques comme les gommes ou les pastilles à sucer, car on ne peut pas modifier le taux de nicotine libérée dans l’organisme or il est interdit de fumer pendant l’utilisation de ces produits pour éviter le surdosage de nicotine. D’autres effets secondaires aussi peuvent apparaître pendant le traitement, mais plus rare comme les vestiges et des maux de tête, des malaises et d’élévation du rythme cardiaque. À part cela, il est strictement interdit de conseiller ce médicament aux personnes allergiques aux diachylons ou ayant une maladie de la peau. En fin, après le traitement et l’arrêt du tabac, le patient pourrait prendre de poids.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL