Accueil du site > Sante > Grossesse > Santé du bébé > Les pleurs de bébé

Les pleurs de bébé

Certains diront qu’un bébé qui ne pleure pas n’est pas normal. Le pleur est sans doute le geste du bébé qui est le plus difficile à comprendre et à interpréter pour les parents. Mais qu’est ce qu’il y a vraiment derrière ces pleurs ? Quoi qu’il en soit, chaque pleur est différent et évolue avec l’âge et il ne faut pas les prendre à la légère. Comme tous les êtres vivants, les bébés ont des besoins et des envies, mais ils n’arrivent pas seulement à les exprimer, d’où les pleurs.

Les pleurs de bébé : une manière de s’exprimer

Pour les parents et surtout les jeunes papas, entendre son bébé pleurer à la longue est assez frustrant parce que même en parfaite santé, un bébé pleure. C’est son moyen de communiquer avec ses proches et il faut dire que c’est tout à fait normal. Et c’est pour les bébés qui ne pleurent pas qu’il faut s’inquiéter davantage. Diverses raisons peuvent faire pleurer le bébé et la première reste la faim. Il est important de bien comprendre la demande de bébé parce que même après avoir suffisamment mangé, il peut encore pleurer. Les parents doivent interpréter rapidement ce pleur : bébé a trop chaud, de la fièvre ou des douleurs, fatigue, mécontentement, colère, tristesse, besoin d’assurance, de dorlotement, de câlin...Tout ce qu’un adulte peut ressentir donc ! Mais un nouveau-né pleure aussi s’il se sent abandonné par sa mère.

Les pleurs de bébé : astuces pour calmer le bébé

Certains parents ne se rendent pas compte, mais le bébé ressent de l’angoisse, de l’anxiété de la mère. La dépression pose natale et le mal-être (dépression chez le nourrisson ou chez la mère) peuvent provoquer aussi des troubles psychologiques chez le bébé, qui se traduisent par des pleurs. L’intervention d’un pédopsychiatre ou psychologue est recommandée dans ce cas pour le bien-être de la mère et de son enfant. Mais aussi, les pleurs du bébé peuvent exprimer de l’angoisse et d’inquiétude, voire de la solitude une fois la nuit tombée. Mais des troubles psychologiques amènent aussi le bébé à pleurer. Frustrés et lassés des pleurs insupportables du bébé, certains parents s’énervent et crient après leur enfant. Évidemment, cela aggrave les pleurs, mais engendre aussi une séquelle psychologique post natale chez le bébé.

Pour apaiser le pleur d’un bébé, il existe plusieurs choses à faire, mais le premier geste des parents est de le bercer. Les nourrissons aiment sentir la chaleur de ces parents. Ils se mettront tout de suite en confiance et en sécurité dans leurs bras. D’autres gestes sont aussi très efficace surtout quand bébé a besoin d’affection. Pour le calmer, caressez lui le dos tout en lui chuchotant aux oreilles des berceuses. Pour les bébés qui ont des coliques, la meilleure façon de les apaiser est frotter leur ventre. Autrement, essayez les tétines.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL