Accueil du site > Sante > Grossesse > Santé du bébé > Les régurgitations normales du nourrisson

Les régurgitations normales du nourrisson

Chez les nouveau-nés, la régurgitation est un renvoi brusque du contenu gastrique vers la bouche. Généralement, la régurgitation suit le rot et est souvent constituée de lait caillé. Le phénomène se produit donc pendant la période de l’allaitement. Celui-ci est très fréquent pendant les trois premiers mois de vie du nourrisson. Ainsi, les régurgitations sont des phénomènes normaux et courants chez un bébé et il est inutile de s’inquiéter parce que pendant cette période, l’enfant grandit normalement.

Les régurgitations normales du nourrisson : la remontée du trop-plein

La régurgitation est la remontée du trop-plein de lait non digéré par l’estomac. Le phénomène est surtout dû à une ingurgitation rapide de lait ou de grosse quantité et le petit estomac n’arrive plus à contenir le surplus, qui ressort par la bouche. Il se peut aussi que la régurgitation survienne après que bébé bouge beaucoup après une tétée. Face à cette remontée du trop-plein, l’autre cause de la régurgitation au trouble constaté sur la valve située à l’entrée de l’estomac qui joue le rôle d’antireflux. Mais là, on est en présence d’un reflux gastro-oesophagien, à ne pas confondre à une simple régurgitation.

Il y a aussi lieu de ne pas confondre régurgitation et vomissement, qui est un renvoi abondant du contenu gastrique. Les deux phénomènes se présentent sous le même aspect sauf que la régurgitation se fait normalement sans effort tandis que le vomissement est douloureux et demande beaucoup d’effort (contraction des muscles abdominaux), l’avis d’un médecin est recommandé. Le reflux gastro-oesophagien peut causer une inflammation de l’œsophage, une congestion pulmonaire, un asthme ou des apnées.

Les régurgitations normales du nourrisson : conseils pour y remédier

La régurgitation survient surtout avant les 3 premiers mois du bébé, mais peut se prolonger jusqu’à l’âge de 12 mois. Pour limiter, voir éviter ce phénomène, la prise du biberon ou la tétée doivent être intercalées si l’enfant régurgite fréquemment. Lors de la tétée, faites à ce que bébé soit bien positionner afin que son petit estomac ne soit pas serré. Ne le forcez pas s’il n’a pas faim et le tout dans une ambiance calme. La vérification de la tétine du biberon est aussi importante selon l’âge, la forme ou la texture (caoutchouc ou silicone). Pour les parents fumeurs, sachez que le tabac nuit à la santé de bébé, et de la vôtre aussi, sans oublier que l’odeur peut entrainer une régurgitation.

Toutefois, si la régurgitation est répétitive et fréquente, demandez l’avis de votre pédiatre. Il peut prescrire à votre bébé un régime, un lait ou une farine antie-régurgitations, voir même des médicaments dans les cas les plus sévères. Les épaississants sont les plus utilisés, ils se préparent comme les laits artificiels et se caractérisent par la présence de farine de caroube. Le plus connu est le Gélopectose qu’on ajoute dans le lait du bébé. Mais il ya aussi des laits artificiels qui contiennent déjà un épaississant comme l’AR1 et AR2 de chez Gallia ou Guigoz. Le pédiatre peut aussi prescrire le Pélargon (lait à vidange gastrique), le dompéridone ou le diméticone nourrisson (protection de la muqueuse).




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL