Accueil du site > Sante > Soins sante > Santé chez les femmes > Les traitements hormonaux et la ménopause

Les traitements hormonaux et la ménopause

La ménopause est marquée par la disparition totale de la menstruation. Voici les traitements hormonaux attachés à la ménopause.

La ménopause

La ménopause se caractérise souvent par la disparition des règles ou menstruations chez les femmes, elle est en fait une époque qui marque l’arrêt de la période féconde en arrêtant les fonctions ovariennes et les secrétions d’hormones féminines comme l’œstrogène et la progestérone. La ménopause est précédée par une longue période de transition qui débute dès l’âge de 40 ans et au cours de laquelle apparaissent les premières modifications biologiques. Cette période de transition correspond au pré ménopause et la péri ménopause.

Ces dernières pourront entraîner d’importants troubles au niveau des femmes : des bouffées de chaleur ou d’autres symptômes incommodants peuvent parvenir avant ou pendant la ménopause. Cela se justifie généralement par un déséquilibre hormonal que l’on peut traiter. C’est pourquoi le traitement hormonal est conseillé à cette époque.

Les traitements hormonaux liés à la ménopause

On parle ici du traitement hormonal substitutif ou THS qui est souvent proposé aux femmes ménopausées. Le THS consiste à apporter à l’organisme les hormones manquantes. Vu que les ovaires ne produisent plus estrogène et de progestérone, le traitement consiste donc à substituer ces hormones. La prise d’estrogène en l’absence de progestérone pourrait conduire au développement d’un cancer de l’utérus. La progestérone protège l’organisme contre ce type de cancer, et il est donc indispensable de respecter l’association des deux hormones. Mais la progestérone n’est plus nécessaire si l’utérus a été ôté chirurgicalement. Toutefois, l’administration de ce traitement nécessite un bilan pour bien connaître la situation hormonale de la femme et doit aussi être réalisée en fonction de son état de santé.

Les traitements hormonaux substitutifs sont intéressants pour ces femmes du fait qu’il peut être bénéfique même au niveau de la qualité de vie. Pour ne citer que la suppression rapide de l’insomnie, la fatigue, la déprime, des bouffées de chaleur, des sueurs gênantes, etc. À part l’amélioration du sommeil, le traitement favorise aussi le confort vaginal et leur sexualité en évitant la sécheresse vaginale. Ces effets avantageux ont également des répercussions sur la paroi vaginale, la vessie et les voies urinaires.

Par ailleurs, plusieurs études ont démontré que les estrogènes ralentissent la perte osseuse qui survienne souvent après la ménopause. Ce traitement a alors une action protectrice contre l’ostéoporose postménopausique et les fractures. Il peut diminuer le risque de fractures du col du fémur et de la colonne vertébrale. Il est établi que les femmes qui prennent un THS ont moins de fractures du col du fémur et de la colonne vertébrale que celles qui n’en ont jamais pris. Dès l’arrêt du traitement par THS la perte osseuse reprend et le risque de fracture se rapproche de celui des femmes non traitées.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL