Accueil du site > Sante > Soins sante > Santé chez les adolescents > Les vaccins à l’adolescence

Les vaccins à l’adolescence

Parlons ici des vaccins à l’adolescence

L’importance des vaccins à l’adolescence

Se faire vacciner veut dire se protéger soit même, ainsi que les autres. Tous les vaccins permettent en fait de se prémunir contre les maladies potentiellement mortelles ainsi que les complications cancéreuses. Des maladies pourraient disparaître lorsque la protection vaccinale est complète.

Les vaccins sont importants pour mieux se protéger des éventuelles maladies. Un enfant doit être vacciné contre la tuberculose, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, l’hépatite B, la rougeole, les oreillons, la rubéole, certaines souches de l’haemophilus influenzae et aussi la coqueluche. À signaler que nous devons à l’âge adulte, refaire tous les dix ans un rappel contre quelques pathologies, dont la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche. Mais à l’adolescence aussi, on est censé faire certains vaccins.

Les vaccins à l’adolescence

Durant l’enfance, un individu mais ces vaccins doivent être suivis de rappels pour une meilleure protection. Chez l’adolescent à partir de 11 à 13 ans, le troisième rappel DTP doit être effectué puis le second rappel Coqueluche Hépatite B si l’injection n’a pas été réalisée pendant l’enfance. Vers 14ans, les adolescentes doivent être vaccinées contre le papillomavirus concernant le cancer du col de l’utérus. Ce vaccin est à réaliser dès 14 ans et se fait en trois injections. Il est à proposer à toute jeune fille ou femme jusqu’à sa première année d’activité sexuelle. A partir de 16 à 18ans, le 4e rappel DTP et le Rubéole doivent être faites. A partir de 15 à 23 ans, se fait le vaccin contre le papillomavirus pour les jeunes femmes n’ayant pas eu de rapports sexuels, ou au plus tard dans l’année de leurs premiers rapports. Après 18 ans, le vaccin de rubéole pour les femmes non vaccinées, et le TP tous les 10 ans contre le tétanos et Poliomyélite. Récemment, certains adolescents ont attrapés de la coqueluche car la protection que leur apportaient leurs vaccins infantiles avait disparu. Donc on a besoin d’une nouvelle dose du vaccin contre la coqueluche à l’adolescence.

Toutefois, il y a des cas particuliers où certains adolescents devront effectués d’autres vaccins selon le cas. Tandis que d’autres personnes avaient des vaccins à doses insuffisantes, et ils ont besoin de rappel. On distingue par exemple, le Pneumo-23 qui protège contre un sérotype du pneumocoque. Ainsi que le vaccin antigrippal pour les personnes ayant des facteurs de risques pulmonaires. Si on ne parle non seulement les adolescents, tous les voyageurs devront également avoir un bon réflexe et de consulter son médecin traitant avant le voyage. Du fait que certains vaccins sont nécessaires et obligatoires comme l’hépatite A, la fièvre jaune, l’encéphalite japonaise, la typhoïde, malgré d’autres mesures de prévention.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL