Accueil du site > Sante > Soins sante > Santé au quotidien > Maîtriser l’alcoolémie, une consommation modérée

Maîtriser l’alcoolémie, une consommation modérée

L’individu qui abuse de l’alcool s’initie à un autre monde. Boire n’est pas défendu, mais une consommation modérée ne détruira ni l’échange ni la possibilité de communication.

Un petit verre, ça va, trois petits verres bonjour les dégâts ! Et Dieu sait si c’est bien le compte vu le taux d’alcoolémie dans le sang au cours d’une soirée franchement arrosée. Cela commence par l’apéritif, un ou deux, et continue par le vin qui accompagne le repas, ensuite le petit digestif qui va pousser le café, comme on le dit si bien.

Et quand on est bien imbibé, ce n’est pas très joli à voir : rire à gorge déployée, tituber au moindre déplacement, parler haut et fort à tort et à travers, agresser son voisin de table… bref, si l’on compare la personne avant et après la soirée, on aurait peut-être une chance de deviner combien de verres d’alcool y a–t-il entre les deux . Mais dans tous les cas, et une chance sur une que l’on se couvrira de ridicule, même si le ridicule ne tue pas, il colle à la peau et ce n’est pas facile de se défaire d’une mauvaise réputation telle que celle-ci.

Ceci dit, on est bien d’accord, une soirée sans alcool, c’est une soirée triste et morose. Une soirée sans cocktail, c’est comme Paris Hilton (et son sac griffé oversize) sans son chihuahua, c’est comme Georges (et son marcel) sans Clooney, totalement dénuée d’intérêt et d’excitation. Et pourquoi cela diriez-vous ? Et bien sachez que l’alcool agit en premier lieu sur le système nerveux central. L’éthanol ou l’alcool éthylique a un effet euphorisant sur le cerveau et les neurorécepteurs. C’est pour cette raison d’ailleurs que l’homme ou la femme, depuis des millénaires, le consomme en tant que breuvage privilégié, en société ou en solitaire, et même en cachette.

La femme qui a bu juste ce qu’il faut de boisson alcoolisée, est belle, pétillante, avec laquelle on peut avoir des sujets de discussion riches et intéressants. Prenez la même femme avec quelques verres de trop, et elle sera échevelée, avec le maquillage qui file de partout, vous racontant dans un torrent de larme combien la vie est injuste avec elle, avec les sans papiers, avec les ours blancs du Groenland… Donc, le conseil serait le suivant, ayez du style et de la distinction. Boire oui, excès non. Après 0,5gramme d’alcool dans le sang, vous commencez à glisser sur la mauvaise pente. Sirotez et appréciez votre verre, mais ne l’engloutissez pas comme si vous sortiez du désert après une semaine de soif. De cette manière, l’alcool sera absorbé moins rapidement par le corps, donc l’alcoolémie restera faible pour toute la soirée.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL