Accueil du site > Beaute > Coiffure > Perte de Cheveux > Ménopause et chute de cheveux

Ménopause et chute de cheveux

La vitalité des cheveux dépend des hormones. De ce fait, un changement peut survenir au moment de la ménopause. L’organisme de la femme subit en effet différentes transformations. La chute de cheveux peut se manifester dans le cas où le cuir chevelu est excessivement sensible aux androgènes. Ces derniers étant des hormones mâles.

qu’est-ce qui se passe au moment de la ménopause ?

Lorsque la ménopause survient, les ovaires cessent de produire certaines hormones. Plus de trois quarts des œstrogènes ne sont plus sécrétés. Pour ce qui est des androgènes, ceux-ci ne diminuent que d’un quart environ. Le rapport entre les hormones mâles et femelles est donc chamboulé. Il se peut qu’un changement survienne au niveau de la densité des cheveux. Ces derniers deviennent plus fins chez celles qui sont sensibles aux androgènes. Dans le jargon, il est question d’une chute androgénétique, typique à la ménopause.

Quand la chute de cheveux survient-elle ?

Chez la femme ménopausée qui est sensible aux androgènes, la chute de cheveux se manifeste aux environs de la cinquantaine. Mais, il est tout à fait possible que le phénomène survienne vers quarante-cinq ans ou plus tôt encore. Certaines ont la chevelure qui s’affine au pré-ménopause. La gravité du phénomène n’est jamais la même d’un individu à l’autre. D’une manière générale, les personnes stressées sont plus sujettes à une grosse perte des cheveux. Chez certaines, les cheveux deviennent légèrement plus fins qu’auparavant. Chez d’autres, ils peuvent tomber par touffes entières.

Comment traiter la chute de cheveux à la ménopause ?

Afin de limiter voire éradiquer la chute des cheveux, il faut traiter directement la cause du phénomène. Ainsi, il faut agir au niveau de la racine et du follicule. Il existe plusieurs types de traitements à mettre en œuvre. Le soin peut être local. Dans ce cas, des produits sont directement appliqués sur les zones où les cheveux tombent. Cela permet de stimuler les fonctions vitales de la chevelure. Le résultat se matérialise par une repousse « normale », identique à celle qui se manifeste dans les autres zones du cuir chevelu. Il existe même des traitements qui stimulent les follicules pileux endormis depuis moins d’un an. Si la chute androgénétique s’avère très grave, il faut s’adresser à un gynécologue. Celui-ci pourra recommander un progestatif agissant contre les androgènes. Un THS ou Traitement Hormonal de Substitution peut être envisagé. Dans tous les cas, il est préférable d’être suivi par un professionnel de la santé.




  • Coloration, soins des cheveux, astuces coiffure et photos de coupes de cheveux...

    COIFFURE
  • Découvrez les nouveaux parfums, les nouvelles tendances parfums. Quelle senteur vous séduira ? Parfum d’été, Parfum d’hiver, Parfum (...)

    PARFUMS
  • Soins du corps : Apprenez à prendre soin de vous, faite attention à votre corps. Des conseils pour se sentir bien et en (...)

    SOINS DU CORPS
  • Fière de votre corps mais pas assez, un dossier complet sur la chirurgie esthétique...

    ESTHETIQUE