Accueil du site > Sante > Soins sante > Santé au quotidien > Petit guide pour bien soigner les hémorroïdes

Petit guide pour bien soigner les hémorroïdes

Les hémorroïdes sont des veines dilatées qui se forment dans l’anus ou le rectum. Mais pourquoi a-t-on des hémorroïdes ? Voici quelques éclaircissements sur les hémorroïdes ainsi que les conseils nécessaires pour bien les soigner.

Les caractéristiques des hémorroïdes

Une personne ayant des hémorroïdes présente souvent une sensation de brûlure, d’inconfort en position assise ou de démangeaison dans la région anale. Parfois, un saignement a lieu avec une certaine douleur pendant la défécation. Ou encore, la présence de protubérances sensibles à l’anus pour les hémorroïdes externes. Tandis que pour les hémorroïdes internes, il y a une sensation de gonflement à l’intérieur du rectum. Dès fois aussi un suintement de mucus par l’anus.

Les personnes présentant un risque d’hémorroïdes sont surtout celles dont un proche parent souffre de cette maladie héréditaire. Mais également les femmes qui ont accouché par voie basse (vaginale) ou aussi les femmes enceintes. Les hémorroïdes peuvent se classifier en fonction de leur niveau d’évolution. On la classe au premier degré lorsque l’hémorroïde demeure à l’intérieur de l’anus. C’est au deuxième degré quand l’hémorroïde sort de l’anus au moment de la défécation et revient en position normale après. Mais l’hémorroïde de troisième degré est celle qui doit être replacée délicatement avec des doigts après la défécation. Tandis que l’hémorroïde du quatrième degré ne peut plus revenir à l’intérieur de l’anus. Quant aux hémorroïdes chez les femmes enceintes, les symptômes disparaissent généralement après l’accouchement.

Petit guide pour bien soigner les hémorroïdes

Il existe des mesures préventives contre les hémorroïdes, vu qu’elles risquent d’évoluer d’un degré à l’autre. Toutefois, ne jamais attendre des complications avant de consulter un médecin surtout en cas de saignement anal. Que ce soit douloureux ou non, ce saignement s’avère plutôt grave. Le médecin pourra vous prescrire les médicaments vous convenant : pommades, serviettes médicinales, suppositoires, d’autres médicaments, voire traitements chirurgicaux.

Ensuite, les fibres permettent de ramollir les selles et augmenter leur volume, afin de faciliter leur expulsion en douceur. En matière d’alimentation donc, la meilleure prévention est d’augmenter graduellement la quantité de fibres dans l’alimentation. Les fruits et les légumes, les céréales et les pains de grains entiers peuvent contenir suffisamment de fibres. À noter que le résultat peut s’améliorer en quelques semaines.

Puis, consommez suffisamment de liquide (eau ou autres) durant toute la journée. Ne jamais oublier qu’il faut aller à la selle régulièrement, sans jamais les retarder si besoin a lieu. Les selles deviennent sèches et dures au fur et à mesure qu’on attend. Et ne vous forcez pas au moment de la défécation, retenez votre souffle. Évitez également de rester assis trop longtemps même sur le siège de la toilette. Levez-vous fréquemment. Aussi, prendre quelques minutes de marche par jour pour favoriser le transit intestinal. Enfin, il faut garder un poids santé.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL