Accueil du site > Sante > Grossesse > Santé du bébé > Que faire si bébé refuse de s’alimenter ?

Que faire si bébé refuse de s’alimenter ?

Un enfant qui refuse de manger est chose courante. L’adaptation au nouveau goût de l’aliment prend un temps assez long chez la plupart des nourrissons. Une fois de plus, les parents doivent miser sur la patience. Obliger un enfant à s’alimenter n’est pas une bonne décision. Il faut l’aider à s’adapter avec souplesse et bon sens.

Que faire si bébé refuse de s’alimenter : éviter les contraintes

À partir de 6 mois, un bébé devra commencer à manger des aliments variés utiles à sa croissance en complémentarité avec son biberon de lait. Les légumes, les fruits, les viandes sont à introduire petit à petit dans son régime en vue de lui laisser le temps de les apprécier. Au début, il peut refuser de manger, mais au fur et à mesure où il s’habitue au goût, il devrait pouvoir finir sa ration quotidienne. Sur ce point, il est à souligner que les parents ont tendance à attendre à ce que leurs enfants terminent une assiette pleine. Il faut donc demander au pédiatre la quantité de nourriture suffisante pour l’enfant.

Pour augmenter l’appétit du bébé, les heures de repas devront se passer dans un cadre agréable tout en présentant des plats très bien présentés qui donneront l’eau à la bouche, puisqu’évidemment, la présentation tient un rôle très important dans l’amélioration de l’appétit du bébé. Ainsi, il serait plus approprié de servir son repas sur une assiette colorée et décorée avec des images drôles. Varier les menus est aussi une astuce pratique, car à force de manger la même denrée alimentaire chaque jour, le bébé finira par refuser de manger. En somme, il n’y a aucune raison de s’alarmer, car avec un peu de patience et de souplesse, bébé finira par partager un déjeuner agréable avec sa mère.

Que faire si bébé refuse de s’alimenter : stopper l’angoisse

Le bébé n’a pas besoin de trois repas journaliers. Un bon plat bien garni comportant toutes les valeurs nutritionnelles qui lui sont nécessaires est amplement suffisant. Les parents doivent donc essayer de ne pas dramatiser la situation. Par ailleurs, la plupart des enfants apprécient les moments de confrontations. Tant que les parents les forcent à manger, plus ils ont tendance à camper sur leur position. Ainsi, il vaut mieux ne pas trop insister et laisser le temps au temps. Les ruses, les jeux, les menaces et les divers chantages doivent cesser. Lorsque le bébé se rend compte que ses parents ont capitulé, il finira par accepter également de s’alimenter correctement.

En somme, il suffit de donner une tout autre image à la table à manger pour que les heures de repas soient plus gaies et plus amusantes. Servir des aliments en conserve comme les petits pots légumes seraient aussi une astuce à prendre. Généralement les médicaments stimulateurs d’appétit comme le Sthénorex, China Rubra 3 DH ou Gentiana Lutea 3 DH ne sont pas conseillés. Toutefois, dans le cas où le problème dure longtemps et a un impact nocif sur l’état de santé et le développement de l’enfant, il vaut mieux recourir au service d’un médecin, car parfois, un manque d’appétit est un signe de certaines maladies.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL