Retour de couches

Beaucoup de femmes ignorent que signifie exactement l’expression « retour des couches ». C’est un phénomène tout à fait naturel qui se produit après l’arrivée du bébé au monde. Elle se manifeste par le retour à la normal du corps de la femme.

x

Retour de couches : réapparition de la menorrhée

Après l’accouchement, l’organisme de la femme va commencer à sécréter de nouveau les hormones tels la progestérone et l’œstrogène. Ainsi donc, elle va retrouver son cycle menstruel. Cela sous-entend que les règles vont tôt ou tard revenir. Et en fait, c’est ce retour des menstruations que l’on appelle « retour de couches ». L’apparition de la ménorrhée survient en général de six à huit semaines après l’accouchement, si la mère ne nourrit pas son enfant de ses seins. Elle se produit tardivement si la femme allaite. Dans ce cas, soit elle vient après la fin de la tétée, soit après 3 mois de la naissance du nouveau-né. Pendant ce temps l’appareil génital de la femme reprend son volume initial, l’utérus va donc reprendre sa taille normale en entrainant de nouveau des contractions appelées également « tranchées utérines ». La contraction de l’utérus se manifeste souvent lors de l’allaitement. Elle est assez pénible pour ceux qui ont déjà eu plusieurs naissances. Pourtant, pour la première naissance, la femme ne les ressent presque pas.

Mais avant le retour des couches on entend d’abord ce que l’on appelle « petit retour de couches ». Ce dernier désigne les pertes brunâtres appelées aussi lochies, qui se produisent durant les quinze jours après l’accouchement. En effet, cet écoulement sont des résidus de la muqueuse qui enveloppe l’utérus. Chez certaines femmes, il est très abondant à partir du cinquième jour et disparaît après. Pour d’autres, c’est aux environs du douzième jour qu’il abonde. Il faut faire attention, s’il y a un changement de la couleur ou de l’odeur des lochies, il faut signaler impérativement le gynécologue.

Retour de couches : côté pratique

Lors de la reprise des rapports sexuels, il faut repenser à la contraception. 10% des femmes tombent enceintes avant le retour de couches. Ce qui laisse à entendre qu’il peut y avoir une ovulation avant la réapparition des règles. Il faut aussi souligner que même si on allaite, on risque toujours d’avoir une nouvelle conception. Alors pour bien s’occuper de votre bébé, et pour éviter la grossesse non désirée, il faut bien se prévenir. C’est donc important de choisir une contraception qui peut s’adapter à l’allaitement. À la sortie de la maternité, on peut par exemple prendre des pilules à faibles doses de progestérone. Ou bien, les préservatifs masculins peuvent être aussi nécessaires si la maman ne veut pas encore prendre des pilules. En tout cas, il faut remettre pour plus tard l’utilisation du stérilet, car l’utérus n’a pas encore repris sa taille normale. Soyez également encore plus attentif pour l’emploi des contraceptifs locaux tels spermicides, diaphragme…Après le retour des couches, la femme peut opter la méthode contraceptive qui lui conviendra.

Quelques petites remarques : on ne doit pas utiliser des tampons lors de l’écoulement des lochies, car ils peuvent entrainer des infections. Quand les premières règles après l’accouchement arrivent, on peut utiliser des serviettes spéciales après accouchements. Pour ce fameux retour des couches, la plupart des jeunes mamans optent pour des serviettes absorbantes au lieu des tampons, car les saignements sont assez abondants.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL