Accueil du site > Sante > Grossesse > Santé du bébé > Viande et poisson pour bébé

Viande et poisson pour bébé

On le sait tous, le lait maternel demeure l’aliment complet pour un bébé du moins jusqu’à son deuxième année. Mais à un certain moment, l’enfant doit suivre la même alimentation que les adultes, d’où l’intérêt de la diversification alimentaire.

Viande et poisson : pour une bonne diversification alimentaire

La diversification alimentaire est fortement conseillée dès l’âge de 6 mois. Les aliments riches en protéine sont très sollicités comme c’est le cas avec la viande et le poisson. Et c’est vers son sept huitième mois que le bébé les intégrera dans son alimentation. Un bébé peut manger tous types de viandes telles que le poulet, l’agneau, le lapin, le veau ou le bœuf. Mais il faut par ailleurs éviter ceux trop riches en matières grasses et les charcuteries, sauf le jambon sans couenne. À cet âge-là, bébé s’est déjà familiarisé avec les fruits et les légumes. On peut facilement mixer la viande avec ces dernières.

Tous les poissons maigres peuvent faire partie du menu à l’instar de la sole, le merlan, le cabillaud, le colin limande, la truite, la daurade… Ainsi, les poissons gras tels que le thon, le maquereau ou le saumon ne sont pas trop conseillés, surtout avant le septième mois. À cet âge, la quantité qu’un bébé doit consommer est de 2 cuillères à café de viande ou poisson par jour soit 10 grammes. Vers sa première année, le bébé peut prendre 20 grammes par jour et 30 grammes par jour à partir de deux ans. À noter que toutes les viandes qu’un bébé doit consommer doivent être mixées et n’oubliez pas d’enlever surtout les arêtes des poissons. Le cas le plus fréquent est de laisser de côté un morceau le plus tendre.

Viande et poisson : une bonne cuisson est recommandée

Pour le mode de cuisson, faites en sort que les viandes ou les poissons soient parfaitement cuits. Le bébé ne doit pas manger de viande saignante ou poisson cru. Il en est de même pour la friture comme le steak frit ou le poisson pané. Comme on l’a dit précédemment, les matières grasses doivent être écartées donc la cuisson doit si possible se faire sans corps gras. Pour cela, enlevez toutes les parties grasses de la viande. Pour la cuisson proprement dite, l’idéal est d’utiliser un plat antiadhésif voir un four traditionnel qui ne nécessitent pas de matière grasse lors de la préparation. Le plus recommandé reste l’utilisation d’une micro-onde qui en plus d’être rapide, ne dore pas les aliments. Et pour que le bébé et vous aussi d’ailleurs retrouviez une alimentation saine, ne réchauffez pas plusieurs fois un aliment aux micro-ondes sous peine d’intoxication.

Comme la première bouchée qui était un grand pas et un moment de bonheur tant pour le bébé que pour la maman, il ne faut pas brusquer le bébé et respecter son rythme jusqu’à ce qu’il se familiarise de nouveau au goût de la viande ou du poisson. À un moment donné, il se peut que le bébé refuse de manger une purée avec de la viande, mais rassurez-vous, au bout de quelques jours, cela passera tout seul.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL