Accueil du site > Sante > Nutrition et sante > Alimentation bio > Être en forme avec le potiron !

Être en forme avec le potiron !

Au-delà de leurs qualités décoratives pour la fête d’Halloween, le potiron possède de nombreuses vertus nutritives. C’est l’aliment phare à incorporer dans les menus d’hiver.

Les bienfaits du potiron

Le potiron, concombre, citrouille... appartiennent à la famille des Cucurbitacées. Avec une circonférence de 1,7 m et un poids de 50 kg, le potiron et la citrouille sont les plus grosses courges d’hiver. Pour faire la différence entre citrouille et potiron, il faut regarder leur pédoncule. Pour le potiron, il est tendre, spongieux et cylindrique tandis que pour la citrouille, il est dur, fibreux avec cinq côtés anguleux. Le potiron possède un goût plus fin par rapport à celui de la citrouille. Il est donc la courge la plus cuisinée pendant les saisons froides. C’est un légume composé de 92% d’eau. Il n’est donc ni trop énergétique ni trop calorique, car il ne renferme que 20 kcal pour 100 g.

Le potiron est très riche en potassium, soit 323 mg pour 100g lui permettant de contribuer à la régulation de la pression artérielle, à la transmission de l’influx nerveux au cerveau et de lutter contre l’hypertension. Contenant peu de sodium, il est un excellent aliment pour les régimes sans sel. De plus, une consommation régulière permet d’améliorer le fonctionnement intestinal et de diminuer le risque de cancers. La chair du potiron renferme une grande quantité de vitamines A lui conférant ses propriétés antioxydantes. Une consommation de 200 g de potiron contribue à couvrir les besoins nutritionnels nécessaires. En plus de donner une huile riche en acides gras non saturés, les graines de potiron sont riches en fer, essentielles pour le transport de l’oxygène et pour la formation des globules rouges dans le sang.

Le potiron dans tous ses états

Le potiron se déguste de mille et une façons, tout dépend du goût de chacun. Dès que les graines, les fibres et la peau sont retirées, vous pouvez passer à sa préparation. En automne et en hiver, le potiron se décline en potage. La chair est bouillie avec de l’oignon, réduite en purée et assaisonnée, elle peut être accompagnée de lardons et de crème. Il entre également dans la composition des tartes automnales ou dans les desserts. En accompagnement pour la salade, découpez la chair en petits dés et faites-les revenir dans une poêle. Les graines de potiron sont comestibles et se servent grillées et salées en apéritif. Quant à l’huile de graines de potiron, elle s’incorpore dans les salades ou les soupes, sur les pommes de terre ou les légumes cuits ou encore sur les poissons.

Selon les variétés, le potiron se conserve pendant quelques semaines ou quelques mois dans un endroit sec et frais. Il est préférable de ne pas le mettre au réfrigérateur. Les graines quant à elles se conservent au réfrigérateur pour éviter le rancissement. L’huile est à conserver pendant 18 mois après sa fabrication. Elle se garde au frais et au sec et à l’abri de la lumière. Si la bouteille est déjà entamée, elle se garde au réfrigérateur. Toutefois, il est possible que des personnes allergiques aux cucurbitacées telles que le concombre ou la courgette puissent l’être avec le potiron ou la citrouille, même si les études montrent que ces cas sont rares.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL