Accueil du site > Sante > Soins sante > Santé au quotidien > Lorsque printemps rime avec allergie

Lorsque printemps rime avec allergie

Pour certaines, le printemps est la belle période durant laquelle les fleurs aux mille et une couleurs animent le paysage. Pour d’autres en revanche, cette saison est un véritable cauchemar, car les allergies réapparaissent. Quelques conseils pratiques pour faire face à l’allergie au pollen ou au rhume des foins.

Allergie au pollen, les symptômes

Il arrive souvent que l’allergie au pollen soit confondue avec un rhume. Cela essentiellement à cause des symptômes qui sont similaires. Le rhume est généralement occasionné par ce qui est appelé la pollinose. Quant aux allergies au pollen, elles sont provoquées par le pollen transporté par le vent. Dans la plupart des cas, l’allergie au pollen est un problème récurrent qui revient tous les ans, au printemps. Le pollen est une particule issue des fleurs, particulièrement volatile. Une allergie au pollen dure autant de temps que l’allergène est présent dans l’air. Ce qui fait que les différentes affections et les sensations de gêne qui signent une allergie peuvent se faire sentir de quelques jours à plusieurs semaines.

Une allergie au pollen se déclare avant tout au niveau des yeux et du nez. Picotements et démangeaisons au niveau des yeux, éternuements et écoulements nasaux sont donc les premiers signes précurseurs. Les démangeaisons peuvent également se situer au niveau du palais ainsi que dans le conduit auditif externe. Plus l’allergie persiste, plus les signes augmentent, pouvant parfois causer une grande sensation de gêne. Ainsi, une personne allergique au pollen peut être exposée à des maux de tête ou des douleurs au niveau des sinus, ressentir une grande fatigue, ou encore, voir son sens de l’odorat diminuer ou même disparaître pour un petit moment. Enfin, la sensibilité de la personne allergique va en grandissant.

Allergie au pollen, conseils pratiques

Comme pour prévenir toute sorte d’affection, il existe des précautions à prendre. Dans un premier temps, pensez à vous laver les cheveux fréquemment, surtout le soir. Cela notamment pour éviter que le pollen accumulé vienne se déposer sur votre oreiller et ainsi, provoquer des réactions allergiques. À la maison, aérez votre chambre en ouvrant vos fenêtres très tôt le matin pendant quelques minutes. Ensuite, pensez à ne plus laisser vos fenêtres ouvertes le reste de la journée. Préférez plutôt l’utilisation de l’air conditionné. Dans le même sens, si vous êtes souvent en voiture, éviter de rouler vitre baissée. Pour tout déplacement, n’hésitez pas à porter des lunettes et un chapeau.

Si votre allergie au pollen s’est déjà déclarée, quelques réflexes sont à adopter. Dès que les premiers signes d’allergie font leurs apparitions, n’oubliez pas de prendre votre traitement contre l’allergie. Généralement, il s’agit d’antihistaminiques disponibles en pharmacie et/ou parapharmacie, sous forme de sirop ou de comprimés. Lorsque les différentes démangeaisons sont de plus en plus persistantes, prenez un bon bain tiède à l’eau claire, sans y ajouter quoi que ce soit. Pensez également à ne pas vous frotter les yeux. À part tout cela, sachez qu’il est fortement recommandé de ne pas fumer durant les crises d’allergies, car le tabac en aggrave les réactions.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL