Accueil du site > Minceur > Comment maigrir sainement ? > Le régime végétarien pour diminuer le risque de syndrome métabolique

Le régime végétarien pour diminuer le risque de syndrome métabolique

Une étude récente révèle que les végétariens courent moins de risque de souffrir des maladies cardiaques, du diabète et aux AVC que ceux qui consomment beaucoup de viande.

Qu’est-ce que le syndrome métabolique ?

Le syndrome métabolique désigne l’ensemble des maladies relatives au mauvais métabolisme de notre corps. Il est considéré comme un élément précurseur des troubles graves tels que le diabète de type 2, les problèmes cardiovasculaires comme l’hypertension, le faible taux de cholestérol DHL (le bon cholestérol) et l’augmentation du taux de glycémie, et l’accident vasculaire cérébral (AVC). Les autres maladies moins graves sont entre autres la dépression et l’anxiété.

Pour connaître l’état de votre syndrome métabolique, il faut tester la présence de cinq éléments à risque comme l’hypertension, un taux élevé du mauvais cholestérol, une importance du taux de glucose dans le sang, un taux de triglycérides au-dessus de la moyenne et une obésité abdominale. Ce sont tous des problèmes liés au style de vie et à l’alimentation. Les personnes qui consomment beaucoup de produits végétaux ont donc moins de risque de souffrir d’un syndrome métabolique que celles qui mangent beaucoup de viande.

Syndrome métabolique et alimentation : qu’est-ce que les études nous révèlent ?

Un centre allemand de recherche sur le cancer a publié en 2008 que le risque de mortalité prématurée est réduit de 50 % chez les hommes végétariens et de 30 % chez les femmes de la même catégorie. Récemment, une étude américaine affirme que les végétariens ont 36% moins de chance de souffrir des syndromes métaboliques que les mangeurs de viande. Ces deux études montrent qu’il y a une différence entre les végétariens et les non-végétariens. Ce qui permettrait de conclure que l’alimentation est un facteur important pour notre métabolisme.

Cependant, une autre étude récemment publiée dans le « Journal of Agriculture and Food Chemistry » révèle que si les non-végétariens développent plus de risque cardio-vasculaire que les végétariens, ces derniers courent à leur tour plus de risque de développer des maladies coronaires et de réduire leur taux de bon cholestérol dans leur sang. Ce problème touche beaucoup plus ceux qui excluent totalement la viande. La même étude conseillait aux végétariens alors d’augmenter leur consommation d’acides gras Omega 3 qu’on trouve dans le saumon et la noix et d’augmenter leur apport en vitamine B12 qu’on trouve dans les fruits de mer, les œufs et le lait de soja.




  • En quête d’une silhouette de rêve ? Découvrez les crèmes, techniques amincissantes. Les astuces pour être belle et mince, lutter contre la (...)

    CELLULITE
  • Tous les exercices pour tonifier, raffermir, prendre soin de son corps. Exercices pour des jambes galbées, un ventre plat, des fesses en béton... (...)

    FITNESS
  • Manger sain, un régime ne s’improvise pas. Découvrez les différents régimes et trouvez le celui qui vous correspond. Tous les conseils (...)

    REGIME
  • Dans cette rubrique, nous vous proposons des conseils et des astuces pour vous aider à maigrir sainement. Laissez-vous (...)

    MAIGRIR SAINEMENT