La vitamine C

La vitamine C, connue scientifiquement comme étant l’acide ascorbique, est si importante pour l’Homme et heureusement que ses sources sont aussi si abondantes.

Vitamine C : la délicate

La vitamine C est celle qui aurait pu être découverte en première car les effets néfastes que provoque sa carence ont été observés dès l’antiquité, de plus il a été constaté en 1753 que certains produits comme l’orange et le citron pouvaient être utilisés contre la maladie qui touchait particulièrement les marins. Cette maladie appelée scorbut était définie par la suite comme étant l’une des maladies que l’on peut contracter suite à la carence en vitamine C. C’est ce qui a d’ailleurs valu le nom d’acide ascorbique à la vitamine C. Faisant partie des vitamines hydrosolubles, elle a aussi la particularité d’être très oxydable par l’air et de ne pas supporter les fortes températures. Aussi ses spécificités font de la vitamine C une substance rare dans les plats cuisinés qui ont nécessité à la fois l’immersion dans l’eau et la cuisson à forte température des aliments.

Vitamine C : l’abondante

Mis à part les agrumes, dont la forte teneur en vitamine C a été supposée pour être par la suite vérifiée, de nombreuses espèces végétales sont aussi de bons fournisseurs d’acide ascorbique. On pourra citer entre autres le persil, les feuilles de choux, les épinards et les salades ainsi que les fruits comme la groseille et le cassis. Et si les origines végétales de la vitamine sont innombrables, les sources animales sont très peu en raison surtout de sa solubilité dans l’eau. Ainsi dans le règne animal on ne pourra trouver de vitamine C en bonne quantité que dans la chair de saumon, de thon ou d’anguille ou dans le foie. Mais comme on consomme ces produits cuits, la plupart du temps, la vitamine risque de se perdre pendant la cuisson.

Vitamine C : la précieuse

Parmi les vitamines les plus consommées par l’organisme, la vitamine C joue des rôles essentiels dans l’ensemble du corps humain. Elle permet d’abord aux différents tissus de se régénérer, aussi elle participe beaucoup à la cicatrisation et son rôle dans la formation du collagène fait d’elle un élément essentiel dans la lutte contre le vieillissement de la peau évitant ainsi la formation des rides. D’autre part, le tonus et la bonne santé d’une personne dépendra pour beaucoup au taux de vitamine C dont elle dispose. Etant à la fois un antioxydant et un élément actif dans la synthèse de l’interféron, elle donne à l’organisme les moyens de combattre les infections microbiennes et virales dont il est sujet quotidiennement.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et (...)

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au (...)

    SANTé NATUREL