Accueil > Sante > Grossesse > Santé du bébé > La circoncision

La circoncision

La circoncision consiste à ôter le repli de peau qui recouvre la tête et une partie du pénis du bébé. Du point de vue médical, aucune loi n’oblige les parents à procéder à cette opération. Toutefois, cette pratique a ses avantages et ses risques. C’est aux parents de prendre la décision s’ils désirent faire circoncire leur bébé ou non.

La circoncision : avantages et risques

La plupart des parents décident de circoncire leur bébé suite à des raisons culturelles ou religieuses. Par ailleurs, cette pratique est surtout courante dans les pays africains où la tradition a une valeur importante dans le vie des habitants. Normalement, l’opération est simple et ne présente aucune complication, dans la plupart des cas. Mais des exceptions se produisent quand même comme une erreur chirurgicale telle que l’extraction d’une grande partie de la surface de la peau. Du point de vue statistique, sur 1.000 garçons circoncis, 20 à 30 d’entre eux ont subi des complications comme une hémorragie ou une grave infection. 2 ont dû être hospitalisé et sur environ 10 enfants, il a fallu recommencer l’opération. Il se peut aussi que les complications soient dues à l’intolérance au médicament administré pour calmer la douleur, mais cela n’arrive que très rarement. La circoncision diminue le risque du cancer de pénis et de l’infection urinaire. Certains garçons non circoncis ont parfois des problèmes d’infection urinaire et d’autres ont été obligés de se faire circoncire pour des raisons médicales, comme le phimosis qui est une ouverture du prépuce. Normalement, la circoncision devra se faire 7 jours après la naissance du bébé. Mais lorsqu’il se pratique à l’adolescence, il faut une anesthésie générale.

La circoncision : soins et méthode

Avant de prendre la décision de faire circoncire votre bébé, il est toujours recommandé de consulter, un médecin afin qu’il vous explique le déroulement de cette opération. Il existe plusieurs méthodes et selon les études, l’intensité de la douleur dépend du moyen utilisé. Apparemment, le clamp de Mogen est le plus recommandé. Pour la circoncision des nouveau-nés, il faut un anesthésié local. Laisser l’enfant téter sa sucette où un morceau de gaze trempé dans une solution de sucre pourrait calmer un peu la douleur. Mais après l’opération, il faut lui administrer de l’acétaminophène ou la crème EMLA. La tendresse aide aussi à calmer le bébé et il faut l’allaiter le plus souvent. Normalement, la guérison a lieu 7 à 10 jours après l’intervention et il est aussi conseillé de demander au médecin la nature de guérison afin de pouvoir se rendre compte en cas d’anomalie. Il est important de respecter la propreté du pénis circoncis. Si celui-ci est touché par la selle, il suffit de le laver doucement avec de l’eau savonneuse. En cas de fièvre, présence de gouttes de sang durant la période guérison, rougeur et enflure autour d’autour de la zone opérée, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin, car il se peut que votre bébé ait subi une complication.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et bonheur.

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise difficile (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les traiter (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au naturel (...)

    SANTé NATUREL