Accueil > Sante > Grossesse > Santé du bébé > La mort subite d’un nourrisson

La mort subite d’un nourrisson

Souvent inattendue et douloureuse pour les parents et les proches, la mort subite d’un nourrisson peut malheureusement survenir à n’importe quel moment, notamment entre le premier mois et la première année. Comme son appellation le laisse savoir, la MSN peut toucher un enfant ayant l’air en parfaite santé. En France, ce syndrome est le premier motif du décès. Par contre, au Japon, la mort subite d’un nourrisson le sien est 10 fois moins que celui de la Nouvelle-Zélande.

Diminuer les risques de la MSN

Bien que la MSN soit toujours soudaine et que ses causes restent une énigme et considéré comme très nombreux, il existe plusieurs gestes et précautions pour l’éviter. Premièrement, il faut que la respiration de l’enfant soit bonne en préférant la position sur le dos à d’autres lorsqu’il est au lit. Le matelas sur lequel il doit se coucher, doit être ferme, et toutes les couvertures de qualité, avec une température ambiante. Aussi, sa chambre doit être bien aérée et même ventilée si possible. Pour s’assurer que la respiration de l’enfant soit parfaite, les fumées notamment celles des cigarettes sont à éviter.

À part la respiration, la nourriture pour un nourrisson est aussi importante. Il doit ainsi consommer une quantité suffisante de lait maternel. De son coté, la mère doit lui subvenir en éléments nutritionnels, comme la vitamine et les divers oligoéléments en consommant des fruits, des légumes... pour qu’elle puisse avoir en permanence du lait de bonne qualité pour son bébé. Le sommeil et l’alimentation sont en fait les principales activités d’un bébé. Il est aussi possible que la MSN soit due à une mauvaise condition vécue par l’enfant et la mère lors de l’accouchement. Les nourrissons qui manquent de poids, les jumeaux ainsi que les prématurés sont souvent en effet les principales victimes de la MSN. La mère enceinte doit ainsi avoir une excellente mode de vie. Au cas d’une mort subite d’un des jumeaux, le survivant doit être surveillé de près par des experts et aussi par ses parents.

Sauver le bébé d’un MSN

Les parents ou d’autres personnes peuvent parfois surprendre le petit être ayant une difficulté respiratoire, ou même un arrêt respiratoire. Ce dernier peut être diagnostiqué par la pâleur ou la cyanose de l’enfant. Le bouche-à-bouche, les massages et les gestes de réanimations sont tous permis. Si l’enfant arrive à s’en remettre, il faut immédiatement l’amener chez le médecin ou à l’hôpital pour analyser les causes éventuelles de l’incident, ainsi que son état de santé. Si le pire arrive, les médecins ont le devoir d’effectuer une autopsie ou divers examens, pour identifier les causes du décès. Après, ces professionnels doivent informer les résultats des analyses aux parents du petit afin qu’ils puissent adopter des règles pour assurer la vie des sœurs et frères de la victime.

Comme résumé, la mère et l’enfant doivent recevoir les meilleurs soins qui soient pour la survie du petit.




  • Il est nécessaire de vous sentir bien avec vous-même ainsi qu’avec votre entourage pour trouver sérénité et bonheur.

    PSYCHOLOGIE
  • Beaucoup de personnes ont déjà essayé d’arrêter de fumer de nombreuses fois, sans pourtant grand succès. Comment réussir cette entreprise difficile (...)

    TABAGISME
  • Diabète, hypertension, grippe, gastro-entérite…Les maladies font parties intégrantes de notre vie quotidienne. Comment les prévenir et les traiter (...)

    MALADIES
  • L’heure est actuellement aux bio et naturels et la branche de la santé n’est pas épargnée. Qu’est-ce qu’une santé au naturel (...)

    SANTé NATUREL